MASTER CLASS EXCEPTIONNELLE A MARRAKECH (24-31 octobre 2015)


Apprenez l'art de la parfumerie naturelle et la tradition des parfums orientaux avec Nicolas de Barry




Le Maroc est un lieu privilégié dans le domaine des parfums: ce pays est l'un des plus importants producteurs d'huiles essentielles et le souk des parfumeurs est une curiosité pleine de charme. La Master Class de Nicolas de Barry sera , comme toujours, orientée vers la maîtrise de la création des parfums naturels; à Marrakech il insistera bien sûr sur les parfums orientaux: l' ambre, le oud, la rose etc.
Le séjour sur place sera d'une semaine ( 7 nuitées) du 24 au 31 octobre (samedi à samedi).
Le lieu sera un Riad dans la médina privatisé pour cette session (grand confort avec piscine).  Le tarif pédagogique est le même que celui de nos habituelles Master Classes: 680 euros. Le tarif pour l'hébergement sera de 350 à 450 euros par personne pour la semaine comprenant le petit déjeuner, en chambre individuelle (grand lit).
La Master Class commencera le lundi et finira le vendredi soir: horaires 9H-12H 13H30-17H.
Les déjeuners seront pris en commun au Riad. 
Les fins de journées et diners seront au libre choix de chacun. Marrakech ne manque pas de possibilités y compris celle de rester à bouquiner au bord de la piscine...
Il est prévu une visite chez les parfumeurs du Souk et dans un jardin des parfums à 40 minutes de route.
Pour toute inscription: parfumdebarry@gmail.com

Olivier Cresp

Olivier Cresp : est notamment le créateur d' Angel


Olivier Cresp, né en 1955, vient d’une famille de cultivateurs  de rose et de jasmin de Grasse.  Après 12 années passées chez Quest, il est depuis 1992 chez Firmenich, à Paris. Pas moins de 608 essais ont été nécessaires pour développer ce qui est devenu… le tout premier « oriental gourmand ». Il a aussi composé Noa de Cacharel, Dolce & Gabbana Light Blue, la pivoine de Mugler, Ange ou démon de Givenchy  ou encore Paco Rabanne Black XS.



ANGEL - THIERRY MUGLER

Il est difficile de créer des parfums vraiment nouveaux. C’est pourtant ce qu’a réussi Thierry Mugler avec « Angel ». Styliste français parmi les plus renommés des années 80,  Mugler est d’abord un créateur d’images : photographe professionnel, il a su au-delà d’un talent de couturier, créer des images de femmes qui n’appartiennent qu’à lui. Il a lui-même assuré le suivi des reportages photos et des «mises en scènes » de ses défilés : il en a même fait des livres.

Pour Angel, il n’a certes pas créé la fragrance. Mais il a dessiné l’étoile qui en est devenu le flacon recherché et choisi une couleur inhabituelle en parfumerie : le bleu clair, la couleur fétiche de sa maison de couture. Il a enfin réalisé lui-même les deux premières photographies publicitaires qui ont lancé le parfum: en 1992, il fait grimper Estelle Hallyday sur le sommet d’un gratte-ciel de New-York, habillée d’un tailleur noir et d’une mousseline étoilée : c’est la première campagne, sur une impression de vertige. En 1995, Jerry Hall donne moins d’angoisse et plus de noblesse à la seconde campagne : Mugler part dans le parc de White Sands au Nouveau Mexique et photographie une femme fatale et luxueuse au milieu du désert.

Si on s’est d’abord arraché ce parfum à cause de la beauté des campagnes publicitaires et surtout du flacon bleu, l’originalité de son jus en a fait désormais l’un des parfums les plus vendu  en Europe. L’idée simple a consisté,  sur la base d’un classique oriental où domine le patchouli, à laisser s’épanouir des senteurs de bonbons, des notes de chocolat, de vanille et de sucre caramélisé. 

Tête: Bergamote,
Cœur: Fruit de la passion, Pêche Abricot
Fond: Vanille, Caramel, Patchouli, Chocolat

Déclinaisons: Eau de Parfum 25 ml/50 ml/75 ml/100 ml, Eau de Toilette 40 ml/80 ml.
Points de vente en France: Parfumeries.

www. mugler.fr

Extrait du Livre "101 parfums à découvrir" de Nicolas de Barry, éditions Dunod

Francis Kurkdjian

Francis Kurkdjian : est notamment le créateur de Le Male


Francis Kurkdjian est un parfumeur français d'origine arménienne, né à Paris en 1969. Enfant, il étudie le piano et la danse classique. A l’âge de 15 ans il décide de devenir créateur de parfum et s’en donne les moyens en suivant le cursus qui mène à l'ISIPCA, l’Ecole Internationale de Parfumerie. En 1995, il n’a que 25 ans quand il signe son premier parfum : Le Male pour Jean Paul Gaultier. Suivront des dizaines de fragrances comme : Cologne Blanche et Eau Noire de Dior, Silver Shadow de Davidoff, Elie Saab Le Parfum,  Green Tea Pour Elizabeth Arden, Rose Barbare de Guerlain… Il sera le plus jeune lauréat du Prix François Coty. Il lance sa propre marque en 2009.


LE MALE - JEAN PAUL GAULTIER
Le marin canaille et sexy : une image emblématique qui a participé au succès de Jean Paul Gaultier et de ses parfums dont le plus célèbre « Le Male » : Jean Paul Gaultier précise «sans accent circonflexe ».
« J’aime depuis toujours l’aspect graphique, architectural de la rayure. Ma mère m’habillait déjà avec des pulls marins. Ils vont avec tout, ne se démodent pas et ne se démoderont probablement jamais. Un fantasme, une icône, une forme de virilité pouvant devenir ambiguë.»    
Côté parfum, Jean Paul Gaultier, a transformé l’homme au maillot marin en symbole et en flacon de parfum: pectoraux, fessiers et abdos d’acier, organe sexuel bien marqué, belle carrure ! Vous me direz, mais enfin en quoi tout ceci concerne-t-il le parfum lui-même. Sent-il la sueur mêlée d’embruns marins, l’haleine du gros rouge ou du rhum du capitaine Hadock etc. ? Bien sûr que non.  
En notes de tête pointent la menthe, la lavande et la bergamote. Le cœur s'ouvre alors sur des notes épicées de cannelle et de cumin, rehaussées d’une trace de fleur d'oranger. Vanille, fève tonka, santal, bois de cèdre charpentent enfin en l’adoucissant le parfum qui devient passablement gourmand. Rien à voir avec la marine et les bars louches...Mais un très bel exercice d’originalité créative qui valut à son auteur, Francis Kurkdjian une solide réputation.
Tête: Peppermint, Armoise, Bergamote, Cardamome
Cœur: Lavande, Fleur d´orange, cannelle, cumin
Fond: Bois, musc, ambre, vanille, fève tonka.
Déclinaisons: Eau de toilette flacon 125ml et vaporisateur 125 ml/200 ml, Eau de toilette Extrême “Le Male Terrible” vaporisateur 75 ml/125 ml, Eau de toilette “Le Beau Male” vaporisateur 75 ml/125 ml
Points de vente en France: Parfumeries, Vente en ligne
www.jeanpaulgaultier.com
Extrait du Livre "101 parfums à découvrir" de Nicolas de Barry, éditions Dunod

Ernest Beaux

Ernest Beaux : est notamment le créateur de N° 5


Ernest Beaux (1881-1961) rencontre Gabrielle Chanel en 1921 pour la création de son premier parfum, le N°5. On lui doit de nombreuses et magnifiques compositions telles que N°22, Bois Des Iles, Gardénia, Cuir de Russie, pour Chanel, Premier Muguet pour Bourjois.








N° 5 - CHANEL

En 1921, Mademoiselle Chanel demande à Ernest Beaux de lui créer «un parfum de femme à odeur de femme» :   «Une femme est presque plus nue quand elle est bien habillée. Je veux lui donner un parfum artificiel, je dis bien artificiel comme une robe, c'est-à-dire fabriqué. Je suis un artisan de la couture. Je ne veux pas de rose, de muguet, je veux un parfum qui soit un composé ». Elle imagine "un bouquet de fleurs abstraites".

Ernest Beaux utilisera des aldéhydes, nouveaux composés chimiques, associés à de somptueuses matières premières, Rose de mai et Jasmin de Grasse. Le nom « N°5 » chiffre talisman de Mademoiselle est un véritable hommage à sa propre intuition artistique. Devenu son parfum fétiche, le mystérieux et mythique N°5 peut être considéré comme le « double » olfactif de Gabrielle Chanel.
Une autre version, peut-être légendaire et de fait, non confirmée par Chanel, raconte que Beaux aurait présenté plusieurs projets à Gabrielle Chanel et qu’elle aurait choisi le n°5 qui était sur-dosé – à la suite d’une initiative intempestive -  en aldéhydes. Mais la nouveauté avait plu et le chiffre portait chance : les sœurs Tatin n’ont-elles pas inventé la tarte qui porte leur nom en ratant une tarte normale renversée ?

On ne prête qu’aux riches… Autre anecdote, celle-ci bien réelle : un journaliste demanda à Marylin Monroe ce qu’elle mettait le soir pour aller au lit, question coquine et indiscrète ; l’actrice répondit par une pirouette qui fit plus de publicité pour Chanel que mille campagnes : «  seulement une goutte de Chanel n°5 ! ».

Créée en 1924 par les frères Wertheimer, associés à Coco Chanel, la Société des Parfums Chanel, maîtrise entièrement la création de ses parfums. Elle a toujours eu un parfumeur maison, d’Ernest Beaux à Jacques Polge.

Tête : Aldéhydes, néroli, Ylang-Ylang
Cœur : Jasmin, Rose de Mai
Fond : Vanille Bourbon, bois de Santal, Vétiver

Déclinaisons: Extrait en 7,5 ml/ 15 ml/ 30 ml/ 225 ml/  450 ml/ 900 ml, Eau de Parfum en 3x20 ml/ 35 ml/ 50 ml/ 60 ml/ 100 ml/ 200 ml, Eau de Toilette en 3x20 ml/ 50 ml/ 100 ml/ 200 ml, N°5 EAU PREMIERE : 3x20 ml/ 50 ml/ 60ml/ 100 ml

Points de vente en France: Parfumeries.


Extrait du Livre "101 parfums à découvrir" de Nicolas de Barry, éditions Dunod


Jean-Claude Ellena

Jean-Claude Ellena : est notamment le créateur de Terre d'Hermès


En juin 2004, Hermès confiait à Jean-Claude Ellena son patrimoine olfactif et la création de ses nouveaux parfums. Fils de parfumeur, né à Grasse en 1947,  il est alors l’auteur de nombreux classiques (First de Van Cleef&Arpels, Déclaration de Cartier, Eau Parfumée au thé vert de Bvlgari, Eau de Campagne de Sisley ou Cologne Bigarade pour les Éditions de Parfums Frédéric Malle).  Si vous le croisez, appelez-le "Maestro", il le mérite !






TERRE D'HERMES - HERMES

Le nez d’Hermès Jean Claude Elena peut produire des petits chefs d’œuvres de légèreté et de raffinement, mais il sait aussi construire des Best Sellers. Le voici donc. Ce n’est pas notre préféré (voir nos autres choix dans la belle collection d’Hermès), mais soyons juste, il rassemble les suffrages. Comme tous les succès, il en a le défaut : le trop commun. J’ai connu les ascenseurs parfumés d’Eternity à Sao Paulo, ceux d’Angel à Paris et voici ceux de Terre d’Hermès (créé en 2006) à Singapour ! Le coté épicé-boisé- sucré plait aux happy-few.

L’éclat de l’orange, l’amertume du pamplemousse, la vigueur du poivre, le silex tranchant et lumineux, le vétiver solide et potelé, le cèdre tendre et dominateur, la douceur apaisante du benjoin.  C’est parfait, mais un peu conventionnel. Aussi beau cependant qu’une belle peau, ce qui est dans le « ton » de la marque. On ne déroge jamais à l’utiliser… C’est un masculin, mais une femme de tête peut se l’approprier sans hésiter, le matin ou le soir, en calèche, en train, en avion, ou même à dos de chameau….

Pourquoi « terre » et cette publicité désertique ? Non, c’est plutôt un confortable Lodge, entre montagne (forêts de cèdres du Mont Liban) et océan (géranium de l’Île Bourbon) …

Fondée à Paris en 1837 par Thierry Hermès, l'entreprise, à l'origine une manufacture de harnais et de selles, appartient encore de nos jours majoritairement à ses héritiers.  Tout le monde veut l’acheter. Mais les Hermès résistent. C’est le meilleur bénéfice de toute l’industrie du luxe ! 

Tête: orange, pamplemousse, silex
Cœur: feuille de géranium, poivre, baie rose
Fond: vétiver, cèdre, benjoin

Déclinaisons: Eau de parfum 75 ml/200 ml, Eau de toilette 50 ml/ 100 ml/200 ml, Eau très fraîche 125 ml.

Points de vente en France : parfumeries.

www.france.hermes.com

Extrait du Livre "101 parfums à découvrir" de Nicolas de Barry, éditions Dunod